Esthétique du vivant

Dans mes installations et tableaux textiles, je combine différents médiums comme la peinture, les tissus, la broderie, le crochet auxquels j’intègre des sequins, des coquillages, des perles et toutes sortes d’éléments bricolés ou collectés.

Les ornements, au coeur de ma recherche, se démultiplient, prolifèrent, s’entremêlent, s’échappent de la toile, pour rappeler les enchevêtrements complexes de la nature, l’énergie contagieuse du carnaval, la force du vivant. Dans ce jeu exubérant de motifs et de couleurs, la profusion, l’accumulation, l’exagération sont synonymes d’une affirmation joyeuse de la vie.

Puisant dans les pratiques de la sphère domestique et artisanale , réemployant les travaux réalisés par les femmes de ma famille, ou travaillant de façon participative, mon travail souligne l’intelligence de la main et nous interroge sur notre rapport à l’autre »

%d blogueurs aiment cette page :